L'assurance incendie couvre les catastrophes naturelles depuis peu de temps

L'assurance incendie doit depuis 2006 couvrir les catastrophes naturelles, mais qu'est ce que cela signifie ?

Les conséquences des catastrophes naturelles sont dès à présent couvertes par l'assurance incendie c'est-à-dire :

- les inondations

- les tremblements de terre d'origine naturelle

- les glissements ou affaissements de terrain

- le débordement ou refoulement des égouts publics

Remarque : les glissements de terrain, pour être couverts, doivent être provoqués au moins partiellement, par un phénomène naturel autre qu'une inondation ou un tremblement de terre.

Certaines polices d'assurance couvriront le glissement de terrain même en cas d'inondation mais tout cela est à bien vérifier dans votre contrat d'assurance.

La loi autorise les assureurs à exclure certaine garanties de la couverture catastrophes naturelles :

- Les objets à l'extérieur de l'habitation (clôtures, abris de jardin, mobilier de jardin, terrasses,...) 

- Le contenu des caves entreposé à moins de 10 cm du sol (sauf installations de chauffage, d'eau et d'électricité)

- Les bâtiments ou parties de bâtiments en cours de construction ou de transformation

- Les bâtiments ou parties de bâtiments qui ont été construit dans une zone à risque plus de dix-huit mois après que cette zone ai été déclarée à risque

La majorité des compagnies d'assurance offre cependant une couverture pour tout ou partie de ces biens. A vérifier dans votre contrat une fois de plus !

L'assurance incendie est plus que conseillée pour couvrir ce type de risques. Choisissez votre assurance incendie ici.