La durée de vie est toujours à la hausse !

La durée de vie a augmenté de manière impressionnante ces dernières décennies. Nous ne pouvons qu'apprécier le progrès. Pourtant cela pose des problèmes pour la sécurité sociale.

L'espérance de vie est la durée de vie (statistique) qui vous reste à vivre. Il est possible d'établir l'espérance de vie à tous les âges. 

L'espérance de vie à la naissance est la notion la plus fréquemment utilisée : pour les hommes la durée de vie est de 79 ans et pour les femmes elle est de 84 ans.


Au cours du siècle dernier, cette durée de vie a énormément grimpé. Vers 1900 la durée de vie n'était pas de plus de 37 ans. Les 100 dernières années, nous avons donc ajouté 40 à 50 ans à notre durée de vie !


A quoi cette évolution est-elle due :

- Une bien meilleure hygiène, en particulier l'eau potable et l'assainissement

- La disponibilité d'une alimentation équilibrée

- Les conditions de vie, par exemple la disponibilité du chauffage

- L'évolution de la science. En particulier, le contrôle d'un certain nombre de maladies contagieuses, la découverte des antibiotiques et de la pénicilline ont joué un grand rôle dans le prolongement de notre durée de vie.

On a réussi à complètement écarter la mortalité infantile grâce à tous ces progrès.


C'est donc surtout dans un monde développé que l'augmentation de l'espérance de vie a été remarquée. Dans certains pays tels que l'Afrique, nous notons encore une durée de vie d'environ 35 à 40 ans.


Pouvons nous encore devenir plus vieux ?

Très certainement. Les raisons pour lesquelles les gens meurent sont décalées. A la place des maladies infantiles et des maladies contagieuses, les principales causes de mortalité sont maintenant le cancer, les maladies cardiaques, le diabète. Des maladies typiques de vieillesse dont Alzheimer attirent une grande attention. La science a déjà un très bon contrôle sur ces maladies, mais un bon nombre de recherches n'ont pas encore été traduites en solutions pratiques. 

Par conséquent, il y a de bonnes raisons de croire que l'espérance de vie continuera à augmenter. En 1960, 35 enfants sur 1.000 mouraient avant l'âge de 5 ans. En 2010, il ne s'agissait plus que de 5 enfants.


Conclusion : Vivre plus longtemps, de préférence en bonne santé, est une réelle avancée. Mais vivre plus longtemps signifie également que nous avons besoin de moyens pour vivre. La pension sera-t-elle suffisante ? Est-ce qu'elle suivra l'indice ou non ? Qu'en est-il de l'assurance maladie (car plus on est âgé, plus on fait appel à l'assurance maladie) ? Qu'en est-il de la dépendance ? Qui va et peut la financer ? Et que puis-je personnellement faire pour avoir un pécule de côté ? A combien doit s'élever ce pécule ? Toutes des questions essentielles !