Le quatrième pilier ou l'épargne classique

Il est bien évidemment également possible d'épargner sans que des avantages fiscaux soient liés à cette épargne. Ceci s'appelle le 4ème pilier.

Le quatrième pilier est un concept qui a fait son apparition les dernières années.


Lorsqu'il est devenu clair que le 1er pilier (la pension légale), le 2ème pilier (la pension extra-légale via l'employeur) et le 3ème pilier (via l'épargne long terme ou l'épargne pension) n'arriveraient probablement pas à remplir tous les besoins financiers pour les vieux jours, ce nom de 4ème pilier a été donné à toutes les autres formes d'épargne individuelle.


On retrouve notamment dans cette épargne :

- le livret d'épargne

- le bon d’État et les dépôts à terme

- les investissements en actions et en obligations

- les investissements dans des fonds auprès d'une banque

- l'épargne vie une assurance liée à des fonds (tak 23) ou via un produit d'assurance avec des intérêts garantis (tak 21)


Toutes ces formes d'épargne n'ont pas de régime fiscal spécifique; c'est pourquoi elles se distinguent du troisième pilier.


Conclusion : Le quatrième pilier est un terme regroupant toutes les sortes d'épargne où un régime fiscal avantageux et spécifique n'est pas appliqué. Avec toute la gamme de piliers, de la pension légale à l'épargne classique, tout le monde a la possibilité de préparer l'âge de sa retraite. La question clé est bien évidemment : de combien souhaitez vous disposer pour vos vieux jours. Il est important de tenir compte de l'allongement de la durée de vie ainsi que de la possible diminution de la pension légale, les coûts médicaux, les coûts de dépendance à un âge plus avancé.