La natalité ou le taux de natalité

Le taux de natalité est une mesure pour la stabilité de la population.

Le taux de natalité ou natalité donne le nombre de naissances par 1000 habitants. En suivant ce taux de natalité, on peut avoir une idée de comment la démographie ou la composition de la population va évoluer à plus long terme.


Durant les années après la seconde guerre mondiale, ce taux de natalité était très élevé. Cela a causé le phénomène du baby-boom de 1945 à 1965. Par la suite, une baisse de ce taux de natalité a été observée. 


Plusieurs raisons peuvent en être la cause :


- De plus en plus de familles ont deux revenus : les deux parents travaillent ce qui a une influence négative sur le nombre d'enfants au sein de la famille

- Les contraceptifs ont fait leur apparition

- La période d'études est devenue de plus en plus longue

- Le coût associé à l'éducation d'un enfant 


Le taux de natalité est évidemment décisif pour l'évolution de la population et dans la façon dont les groupes d'âges sont plus ou moins représentés. Le taux de natalité et l'immigration sont les seuls afflux de population.


Conclusion : La population d'un pays est dynamique. Le taux de natalité ou natalité donne une idée précise de l'évolution de la population dans le futur. Faut-il laisser ce taux de natalité déterminer l'avenir d'un pays ? Les formations, écoles, le système d'enseignement sont-ils suffisants ou non ? La population active sera-t-elle assez nombreuse pour aider à payer les pensions des pensionnés ? Ou devrait-on encourager la natalité ? La sécurité sociale part du principe de l'équilibre entre jeunes et vieux, actifs et pensionnés. Si cet équilibre n'existe plus, le financement de la sécurité sociale connaîtra des difficultés.