La déduction du prêt hypothécaire : comment faire, quelles sont les règles et les avantages ?

Vous avez acheté un bien immobilier récemment ? Vous allez pouvoir déduire votre prêt hypothécaire de vos impôts. Voici comment cette déduction du prêt hypothécaire se passe dans la pratique.

Vous avez contracté un prêt hypothécaire. Vous allez devoir rembourser la banque pendant une certaine période. Ce remboursement est composé des intérêts et du capital. 

Quelles sont les conditions afin de pouvoir déduire fiscalement son emprunt ?

- L'emprunt doit être garanti à l'aide d'une hypothèque

- L'emprunt couvre une maison en Belgique

- La durée de l'emprunt est de minimum 10 ans

- L'emprunt a été fait auprès d'une institution reconnue (ça peut être une institution européenne)

Des conditions raisonnables que la plupart des crédits immobiliers rempliront.

Quels sont les avantages accordés par l’État ?

- L’État vous accorde un avantage fiscal de 45% d'un montant spécifique que vous pouvez déduire de vos impôts

- Ce montant est de maximum 2.200€, à augmenter de 730€ les 10ères années. Après 10 ans, le montant revient à 2.200€. Vous avez 3 enfants ou plus à charge, vous pouvez rajouter 70€.

Que pouvez vous inclure dans ce montant ?

Ce montant peut inclure les intérêts et le capital que vous remboursez à la banque. A cela peut se rajouter la prime d'assurance solde restant dû, si elle répond aux conditions.

A partir de 2014, la fiscalité des prêts hypothécaires sera gérée par les régions et non plus par l'Etat Fédéral.

Conclusion : Depuis 2005, il est possible de bénéficier d'un avantage lors de l'achat d'un bien immobilier. Le remboursement de l'emprunt et la prime d'assurance solde restant dû peuvent être déduits fiscalement. Étant donné la limite de 2.200€, il faut analyser si il est utile ou non de déduire l'assurance solde restant dû. Dans de nombreux cas, cela n'apporte aucun avantage supplémentaire.

Faites une simulation de l'assurance solde restant dû grâce à notre comparateur.