Lors de l'achat d'un bien immobilier, des droits d'enregistrement sont à payer. Qu'est-ce que c'est ?

Pour acheter un bien immobilier, il va falloir aller chez le notaire. Vous allez devoir payer des frais en plus du remboursement de votre prêt hypothécaire : frais de notaire et droit d'enregistrement.

Il est possible d'acheter une maison de deux façons : la vente de gré à gré ou la vente publique

1/ La vente de gré à gré

En règle générale, lors de l'achat d'un bien immobilier, les frais liés à l'achat s'élèveront à 15% du prix d'achat de la maison (droit d'enregistrement et frais du notaire).

- Le droit d'enregistrement

Le droit d'enregistrement est le coût le plus important. Le doit d'enregistrement s'élève à Bruxelles et en Wallonie, à 12,5% de la valeur d'achat du bien immobilier.

Si le revenu cadastral de l'habitation est inférieur à 745€, en Wallonie vous pourrez bénéficier d'un droit d'enregistrement de 6% au lieu de 12,5%. Cette réduction du droit d'enregistrement n'existe pas à Bruxelles.

Si vous avez vendu une habitation et en rachetez une nouvelle par la suite, vous pouvez sous certaines conditions emporter 12.500€ de frais d'enregistrement.

En Flandres, le droit d'enregistrement est de 10%. La droit d'enregistrement réduit est de 5%.

Grâce à ce droit d'enregistrement, l'achat d'un bien immobilier sera enregistré auprès du bureau des hypothèques. Vous êtes donc officiellement propriétaire de la maison ou appartement.

- Les frais de notaire

Les honoraires du notaire ou frais de notaire sont définis par la loi. Ils sont basés sur un pourcentage du prix d'achat suivant certaines tranches.

A côté de cela, il y a également les frais liés à l'acte. Ceux-ci s'élèvent en moyenne à 650€.

Depuis le 1er janvier 2012, une TVA de 21% est applicable sur les frais de notaire et les frais d'acte.

Conclusion : lors de l'achat d'une maison vous ne devez pas vous souciez que du prix d'achat. D'autres frais sont à prévoir : droit d'enregistrement et frais de notaire ! Environ 15% du prix d'achat du bien immobilier. Tenez en compte dans votre budget !

2/ La vente publique

Une vente publique est une vente où l'on accorde la vente au plus offrant. Le notaire organise cette vente. Des règles spécifiques doivent être suivies pour ce type de vente.

L'acheteur doit payer les frais de la vente publique. Ceux-ci s'élève à plus ou moins 22% du prix d'achat du bien immobilier.

Plus d'informations sur la façon de procéder ainsi que sur les frais d'une vente publique ici

L'achat d'un bien immobilier entraîne également la souscription d'une assurance solde restant dû. Choisissez ici l'assurance solde restant dû qui vous convient.